Image Alt

Cactus et le séquoia

 / Histoire farfelue  / Cactus et le séquoia

Dans son pays imaginaire, un jour MaPat Griffonne a rencontré :

1 / Un séquoia.
2 / Des chaussures.
3 / Un train.

Une introduction avant l’histoire : 

Dans son blog, dans la rubrique « Ma Griffe », MaPat Griffonne a dessiné avec ses mots :

  • Une histoire sans queue ni tête avec ces 3 mots.
  • Elle a mélangé dans ses histoires des aquarelles aux couleurs acidulées.
  • Avec une pointe de couleurs complémentaires.
  • Et parfois elle a rajouté des tons chauds ou froids.
  • Tout cela en noir et blanc avec des lettres.
  • « C’est du n’importe quoi !!! »
  • « Tout à fait, c’est le début des histoires farfelues de MaPat Griffonne ! »

Dans ces histoires il y aura peu ou pas d’images.

Souvent elles seront en noir et blanc, c’est volontaire pour vous laisser travailler votre imagination. A vous de mettre vos images sur mes mots, et pourquoi pas aller plus loin et continuer avec vos enfants cette histoire farfelue.

Comme support MaPat Griffonne vous demande d’apporter : 
  • Des enfants vifs et adorables.
  • Des parents ou grands parents sages qui savent lire.
  • Un endroit cocooning où l’on se sent bien ensemble.
Vous êtes prêt ? Alors voici une nouvelle histoire farfelue de MaPat Griffonne.

Cactus et le séquoia

Dans le jardin de ma mamie, il y a un très très grand séquoia.

Un séquoia c’est comme un grand sapin de noël, mais sans boule ni guirlande et qui s’incruste à toutes les saisons dans le jardin de mamie.

Il mesure plus de 30 mètres de haut ! C’est très haut, un peu comme les tours d’une cathédrale, sans cathédrale. On le voit quand on prend le train pour venir voir mamie. Dès qu’on l’aperçoit à plusieurs kilomètres de la maison on sait que l’on va bientôt arriver, on prend le temps de remettre nos manteaux avant que le train s’arrête à la gare.

L’arbre est tellement grand que pour faire le tour du tronc, j’ai du faire venir plus de 20 amis, pour faire une ronde autour !

Tout en haut du séquoia il y a Cactus.

La maison de Cactus se trouve aussi tout en haut du séquoia. Cactus il est un peu marginal.

Un marginal c’est quelqu’un qui ne fait pas tout comme tout le monde. C’est un peu comme si je voulais mettre mes chaussures à l’envers toute la journée, pour ne pas faire comme tout le monde. Mettre la chaussure droite au pied gauche, et la chaussure gauche au pied droit, ça énerve beaucoup maman si je suis marginal !

Mais en vérité, je ne lui dis pas, cela m’énerve aussi car cela me fait mal aux pieds, mais par principe je veux lui tenir tête et je reste jusqu’à la sieste ainsi ! Après le sieste, je fais tout bien.

Donc Cactus il vit en haut du séquoia.

Il y mange, il y dort, il regarde les étoiles de plus prés et il voit tout ce qu’il se passe autour de lui. Quand on arrive par le train, c’est le premier à savoir qu’on arrive, il descend de son arbre, et à toute vitesse il vient nous chercher à la gare.

Tout pourrait être normal, sauf que quand il nous voit, il jappe et saute partout !

Mais ce n’est pas ça qui est étrange, c’est tout à fait normal, qu’il jappe ou qu’il saute de joie en nous voyant. Ce qui est étrange c’est qu’il ne dort plus dans la maison de mamie depuis le jour où un écureuil lui a fait tomber une pomme de pin sur la tête.

Depuis ce jour là Cactus c’est mis à grimper aux arbres et il a installé sa niche tout en haut du séquoia où se trouve l’écureuil !

Ah j’ai oublié de vous préciser : Cactus c’est le chien de mamie !

Et toi, dis-moi, as-tu déjà vu un chien qui grimpe aux arbres ?

Poster un commentaire