Image Alt

C’est le pied !

 / Histoire farfelue  / C’est le pied !
MEP-Blog-Le pied

Dans son pays imaginaire un jour MaPatGriffonne a rencontré : 

1/ Une chaussette

2/ Un oeuf

3/ Un sèche-cheveux

Une Introduction avant l’histoire

Dans son blog, dans la rubrique « MaGriffe » MaPatGriffonne a dessiné avec ses mots : 

  • Une histoire sans queue ni tête avec ces 3 mots.
  • Elle a mélangé dans ses histoires des aquarelles aux couleurs acidulées.
  • Avec une pointe de couleurs complémentaires.
  • Et parfois des tons chauds ou froids.
  • Tout cela en noir et blanc avec des lettres !
  • « C’est du n’importe quoi !!! »
  • « Tout à fait, c’est le début des histoires farfelues de MaPatGriffonne ! »

Dans ces histoires il y aura peu ou pas d’images.

Souvent elles seront en noir et blanc, c’est volontaire pour vous laisser travailler votre imagination. A vous de mettre vos images sur mes mots, et pourquoi pas aller plus loin et continuer avec vos enfants cette histoire farfelue.

Comme support MaPatGriffonne vous demande d’apporter :

  • Des enfants vifs et adorables
  • Des parents ou grands parents sages qui savent lire.
  • Un endroit cocooning où l’on se sent bien ensemble.

Vous êtes prêt ? Alors voici une nouvelle histoire farfelue de MaPatGriffonne.

C’est le pied !

C’est une orpheline depuis déjà plusieurs mois !

C’est drôle car dans cette maison elles sont pratiquement toutes orphelines ! Cela ne la dérange pas vraiment car elle trouve toujours un binôme avec qui prendre son pied.

Cela est arrivé un soir d’hiver lors d’une grande lessive familiale.

Elle a été mise avec sa jumelle dans le grand mange linge de la maison.

Et là elle a beaucoup tourné en rond. Dans un sens, puis dans l’autre, le jus de chaussettes a fait place à une bonne odeur de lavande printanière.

C’était beau à voir et à sentir.

Sauf qu’à la fin de ce grand cycle d’aventure sa jumelle avait disparue ! Partie, volatilisée, même le tambour ne savait pas où elle était passée. C’était un grand classique de ce mange linge, car étrangement c’était toujours la même histoire à chaque lavage : on se retrouvait avec des chaussettes dépareillées ! La faute à qui ? Personne ne le savait.

La boite d’orphelines.

Au début on se servait de ces chaussettes dépareillées pour astiquer les meubles, un pied droit devait avoir son autre pied identique !

Pas question de virer à gauche avec une autre couleur ou motif !

Puis au fil du temps, et du nombre d’habitant dans la maisonnée on a constitué « La boite d’orphelines » au cas où l’on retrouverait sa jumelle !

Des fois cela arrivait et c’était une grande joie, mais bien souvent ces chaussettes orphelines n’avaient pas le temps de se reposer, on lui trouvait un binôme pour passer la journée jusqu’à la prochaine machine.

ChaussetteLe vie d’une orpheline.

Cette petite orpheline depuis qu’elle était seule avait pris l’habitude de marcher sur des oeufs ! Elle était devenue très prudente, elle ne voulait pas finir dans la main droite du chef de famille pour astiquer les meubles !

Ce n’était pas sa place. Non sa place était tantôt à droite, tantôt à gauche, bien dans les basquettes des enfants de la famille.

OeufSur la tête à Mathieu !

Le plus drôle était Mathieu, le petit dernier qui ne manquait pas d’imagination. C’est lui d’ailleurs qui a instauré l’assemblage des orphelines, il était original.

Cela ne le dérangeait pas d’avoir un pied-de-coq et un pied-de-poule au grés de ses trouvailles. Et quand cela n’allait pas assez vite, il prenait le sèche cheveux pour sécher ses orphelines et les mettre plus vite. Il chantonnait en même temps.

La chanson de Mathieu

« Y’a qu’un cheveu sur la tête à Mathieu,Sèche-cheveux

Y’a qu’un ch’veu sur la tête à Mathieu…

C’est pour cela qu’il prend le sèche ch’veu

Puisque Mathieu avec un ch’veu

N’a pas besoin de le sécher !

Y’a une poule qui passe par là

Y’a un coq qui passe par là

Hop Mathieu les ramasse

Une poule au pied droit

Un coq au pied gauche

Y’a qu’un  ch’veu sur la tête à Mathieu

Y’a deux orphelines aux pieds de Mathieu

Y’a qu’un ch’veu sur la langue à Mathieu

Y’a deux orphelines aux pieds de Mathieu

C’est du pied droit que j’vais marcher sur des oeufs

C’est du pied droit que j’vais passer cette belle journée ! »

Et toi as-tu déjà mis des chaussettes dépareillées ?

Poster un commentaire