Image Alt

Gabriel-là

 / Histoire farfelue  / Gabriel-là

Dans son pays imaginaire un jour MaPatGriffonne a rencontré : 

1/ Du beurre

2/ Un train

3/ Une poubelle

Une Introduction avant l’histoire

Dans son blog, dans la rubrique « MaGriffe » MaPatGriffonne a dessiné avec ses mots : 

  • Une histoire sans queue ni tête avec ces 3 mots.
  • Elle a mélangé dans ses histoires des aquarelles aux couleurs acidulées.
  • Avec une pointe de couleurs complémentaires.
  • Et parfois des tons chauds ou froids.
  • Tout cela en noir et blanc avec des lettres !
  • « C’est du n’importe quoi !!! »
  • « Tout à fait, c’est le début des histoires farfelues de MaPatGriffonne ! »

Dans ces histoires il y aura peu ou pas d’images.

Souvent elles seront en noir et blanc, c’est volontaire pour vous laisser travailler votre imagination. A vous de mettre vos images sur mes mots, et pourquoi pas aller plus loin et continuer avec vos enfants cette histoire farfelue.

Comme support MaPatGriffonne vous demande d’apporter :

  • Des enfants vifs et adorables
  • Des parents ou grands parents sages qui savent lire.
  • Un endroit cocooning où l’on se sent bien ensemble.

Vous êtes prêt ? Alors voici une nouvelle histoire farfelue de MaPatGriffonne.

Gabriel-là !

Gabriel-là est une fille de bonne famille. Elle est la petite dernière d’une famille de 7 enfants !

Arthur est l’ainé, il est né un lundi.

Comme c’est l’ainé ses frères et soeur lui doivent le respect. Dès qu’il y a un vêtement neuf c’est pour Arthur, si l’on gagne une  place pour aller au ciné, c’est pour lui. A table ses parents sont en admiration devant tout ce qu’il dit, et ses autres frères et soeur n’ont pas vraiment le droit de parole. C’est le chef, celui qui a toujours raison. Logique c’est l’ainé !

Baptiste est le second, il est né un mardi.

C’est un peu l’assistant de son grand frère. Il voudrait tout faire pareil et avoir son respect alors il le suit comme son ombre. Lui porte son cartable, va lui chercher ses pantoufles, l’aide à faire ses devoirs. Sauf que s’il ne reste qu’une place pour aller au ciné il attendra dehors.

Charly est le troisième garçon de la famille. Il est né un mercredi.

Il est timide, réservé et malin. Il est en admiration devant ses 2 ainés. Mais quand il s’agit de faire des bêtises il n’est pas le dernier et il remet toujours la faute aux plus petits.

DanOvan est né un jeudi, c’est le quatrième.

C’est le plus mal placé dans la fratrie, car il n’est pas considéré comme un grand, ni comme un petit. Il a juste la (mal)chance d’être né au milieu, donc difficile de trouver sa place. Il se fait souvent oublier. Dans cette famille, avant DanOvan, si l’on parle des enfants on dit les Grands. DanOvan c’est un peu comme le O de son prénom : il est O-milieu, Observateur et Organisé.

Ethan est le cinquième petit frère, il est né un vendredi.

Mais pour la petite dernière c’est le 2ème grand frère, tout dépend d’où l’on se situe pour compter sa famille. Ethan est le rêveur de la famille, il s’évade beaucoup en lisant des livres d’aventures, il est très cultivé, s’il fallait mettre des étiquettes aux enfants ce serait l’intellectuel de la famille. C’est à partir de lui que l’on parle « des petits ».

Faustin est le sixième garçon, il est né un samedi.

C’est Le rigolo de la famille, il fait rire tout le monde avec ses bêtises. Il a le droit de mettre son doigt dans son nez car c’est pour faire rire les frères. Il a le droit de loucher sur les gens, c’est trop drôle de voir leur réaction. Il a le droit de mentir car c’est pour faire rire ses frères. Il a le droit de finir les plats quand personne n’en veut. D’ailleurs c’est tellement drôle qu’à ce moment là ses ainés l’appellent  « La poubelle de service ! » c’est là qu’ils sont drôles eux aussi. Quelle famille de bout en train ! 

Et le dimanche, le septième jour alors que toute la famille était réunie, est arrivé Gabriel-là, la petite dernière !

Elle a tout chamboulé, elle aurait dû s’appeler en toute logique Gabriel, alors dans la panique ses parents on rajouté « Là ». Tous les yeux de ses frères se sont tournés vers elle, toutes les jalousies et toutes les remarques aussi ! Quel étrange petit frère ils avaient là !

  • « Gabriel-là ! une fille de bonne famille ne me coupe pas la parole quand je parle !  » lui rabâche Arthur.
  • « Gabriel-là ! une fille de bonne famille dit Bonjour à la Dame ! » lui explique Baptiste.
  • « Gabriel-là ! une fille de bonne famille ne se cure pas les dents à table ! » lui reproche Charly.
  • « Gabriel-là ! une fille de bonne famille ne traine pas des pieds quand elle marche ! » lui crie DanOvan (normal c’est le quatrième il veut se faire entendre).
  • « Gabriel-là ! une fille de bonne famille ne met pas ses mains dans ses poches !  » lui suggère Ethan.
  • « Gabriel-là ! une fille de bonne famille ne parle pas la bouche pleine ! » lui postillonne Faustin.

Gabriel-là a le privilège de porter les vêtements de son frère ainé (après avoir été mis le mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi !)

Gabriel-là connaît la fin approximative de l’histoire du film qu’elle n’ira jamais voir, après avoir été raconté et transformé pas ses grands frères.

Gabriel-là fait toutes les bêtises inventées le mercredi.

Gabriel-là le jeudi aide DanOvan à ranger sa chambre après avoir fait la vaisselle et mis le couvert.

Le vendredi elle part en voyage à travers les livres avec Ethan qui n’a pas de pareil pour lui conter les plus belles histoires.

Le samedi elle profite du spectacle de Faustin pour se divertir, sagement elle le regarde assise dans le coin du salon.

Et le dimanche, si elle a le bonheur de vouloir donner son opinion lors des repas de famille, tous en coeur ils lui coupent la parole et lui lancent : 

« Non mais toi tu comptes pour du beurre ! »

et tous ils s’esclaffent dans un brouhaha interminable….

C’est comme çà que Gabriel-là est devenue un vrai garçon manqué.

Pour ressembler à ses frères, pour ne pas être différente de ses grands frères. 

Mais cela ne changera rien : elle est et restera la petite dernière, il faut juste qu’elle trouve sa place et qu’elle s’impose dans cette grande famille, et il faudra beaucoup de lundis, mardis, mercredis, jeudis, vendredis, samedis et dimanches pour y arriver.

Mais un jour, promis, Gabriel-là deviendra une belle jeune femme au prénom de Gabriella.
Et toi où es-tu placé dans ta famille  : l’ainé, au milieu, le dernier ?

Y a t’il des différences entre vous tous ? Qu’est ce que tu voudrais changer ?

Poster un commentaire