Image Alt

Intoxication alimentaire

 / Histoire farfelue  / Intoxication alimentaire

Dans son pays imaginaire, un jour MaPat Griffonne a rencontré :

1 / Des gâteaux
2 / Une fraise
3 / Un lapin

Une introduction avant l’histoire : 

Dans son blog, dans la rubrique « Ma Griffe », MaPat Griffonne a dessiné avec ses mots :

  • Une histoire sans queue ni tête avec ces 3 mots.
  • Elle a mélangé dans ses histoires des aquarelles aux couleurs acidulées.
  • Avec une pointe de couleurs complémentaires.
  • Et parfois elle a rajouté des tons chauds ou froids.
  • Tout cela en noir et blanc avec des lettres.
  • « C’est du n’importe quoi !!! »
  • « Tout à fait, c’est le début des histoires farfelues de MaPat Griffonne ! »

Dans ces histoires il y aura peu ou pas d’images.

Souvent elles seront en noir et blanc, c’est volontaire pour vous laisser travailler votre imagination. A vous de mettre vos images sur mes mots, et pourquoi pas aller plus loin et continuer avec vos enfants cette histoire farfelue.

Comme support MaPat Griffonne vous demande d’apporter : 
  • Des enfants vifs et adorables.
  • Des parents ou grands parents sages qui savent lire.
  • Un endroit cocooning où l’on se sent bien ensemble.
Vous êtes prêt ? Alors voici une nouvelle histoire farfelue de MaPat Griffonne.

Intoxication alimentaire

Attention cette histoire peut heurter les âmes sensibles car elle a été écrite un jour de morosité, à lire avant. A vous de juger si elle peut être racontée à vos enfants. Il se peut qu’une pâtisserie soit inspirée d’un pâtissier réel…

Voici une histoire bien étrange qui m’a été rapportée la nuit dernière.

Dans la nuit bien noire, un petit lapin a fait un bien mauvais rêve. On peut même dire un véritable cauchemar !

Lui si gourmand d’habitude a fait une intoxication géante aux pâtisseries !

Mais ce n’est pas ça le pire !

Le pire c’est que lorsqu’il goûtait les gâteaux ils n’avaient plus la même saveur.

Et ils n’avaient plus le même goût !

Et ses yeux voyaient différemment les pâtisseries….

Le Paris-Best transformé en Paris-Londres !

Le Paris-Brest d’habitude si gourmand avait pris le nom d’un Paris-Londres, mais il avait été revisité par de grands pâtissiers : il avait la forme d’un éclair géant en 3 parties ou plutôt non, d’un train qui aurait 2 locomotives allant chacune dans l’autre sens. Et au milieu le wagon voyageur(s), et ce wagon était séparé des locomotives par 2 plaques géantes de chocolat amer représentant l’une la Tour Eiffel et l’autre Big-Ben !

Et pour pimenter le tout des pastilles de piment rouge saupoudraient ce surprenant gâteau !

 

La Gelée Royale

Mais notre petit lapin n’était pas à la fin de ses surprises, car de l’autre côté de sa manche une immense gelée royale tant appréciée de ses compatriotes, avait changée d’aspect.

Elle n’emprisonnait pas que des fruits rouges, mais aussi des ignobles Covid19-20-21 géants, qui n’avaient comme attrait que leur couleur, et ceux-ci étaient pris dans la succulente gelée anglaise !

Avait-on le droit de manger sans tomber malade ?

Qui avait eu le dessus : le pâtissier ou la pâtisserie ?

Avait-on le droit de maltraiter les pâtisseries ainsi ?

La tarte aux fraises

C’est à ce moment là que le regard de notre petite lapin se dirigea vers une succulente tarte aux fraises…sans fraises !

Il interrogea le pâtissier : « C’est combien pour cette petite tartelette aux fruits dans la vitrine ? »

Et là le pâtissier lui répondit d’un ton ironique : « Ramène pas ta fraise ! »

-« Pardon ?!!! »

-« Ah excusez-moi, la tartelette que vous convoitez n’a pas de fraises, c’est pour cela qu’elle s’appelle « La ramène pas » c’est une ramène pas ta fraise une de mes inventions de l’année 2021, dont je suis très fier »

Le clou : la bûche 2022

« Mais si vous préférez, continua le pâtissier, vous pouvez avoir un entremet avec des fraises, je peux vous proposer cette délicieuse bûche « Bonne année » aux fruits rouges avec une pointe de saveur sapin. Elle est croquante et originale, c’est une revisite par un grand pâtissier français de la traditionnelle bûche de Noël »

Là le regard de notre petit lapin s’assombrit. « C’est étrange, cela me rappelle quelque chose que j’ai vu dans un parc bien tranquille, mais je n’arrive pas à savoir quoi ? »

Un oiseau passe par là !

C’est à ce moment là qu’un petit oiseau se posa sur la patte de monsieur Lapin: »Hé réveille toi, le soleil est de la partie, vient jouer avec moi ! »

 

D’un coup son cauchemar se dissipa, plus aucun souvenir de cette terrible nuit, et c’est d’une patte joyeuse qu’il partit chercher de succulentes fleurs à déguster…

Pourtant à des centaines de kilomètres de là; dans une célèbre pâtisserie trône d’originales bûches de noël…

Et toi as-tu fait des cauchemars ? Ils ressemblaient à quoi ?

Poster un commentaire